Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DU LIVRE DES ACTES DES APÔTRES :



Ac 6:8- Étienne, rempli de grâce et de puissance, opérait de grands prodiges et signes parmi le peuple.
Ac 6:9- Alors intervinrent des gens de la synagogue dite des Affranchis, des Cyrénéens, des Alexandrins et d'autres de Cilicie et d'Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne,
Ac 6:10- mais ils n'étaient pas de force à tenir tête à la sagesse et à l'Esprit qui le faisaient parler.
Ac 6:11- Ils soudoyèrent alors des hommes pour dire : " Nous l'avons entendu prononcer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu. "
Ac 6:12- Ils ameutèrent ainsi le peuple, les anciens et les scribes, puis, survenant à l'improviste, ils s'emparèrent de lui et l'emmenèrent devant le Sanhédrin.
Ac 6:13- Là ils produisirent des faux témoins qui déclarèrent : " Cet individu ne cesse pas de tenir des propos contre ce saint Lieu et contre la Loi.
Ac 6:14- Nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazôréen, détruira ce Lieu-ci et changera les usages que Moïse nous a légués. "
Ac 6:15- Or, tous ceux qui siégeaient au Sanhédrin avaient les yeux fixés sur lui, et son visage leur apparut semblable à celui d'un ange.
...
Ac 7:55- Tout rempli de l'Esprit Saint, il fixa son regard vers le ciel ; il vit alors la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
Ac 7:56- " Ah ! dit-il, je vois les cieux ouverts et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu. "
Ac 7:57- Jetant alors de grands cris, ils se bouchèrent les oreilles et, comme un seul homme, se précipitèrent sur lui,
Ac 7:58- le poussèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul.
Ac 7:59- Et tandis qu'on le lapidait, Étienne faisait cette invocation : " Seigneur Jésus, reçois mon esprit. "
Ac 7:60- Puis il fléchit les genoux et dit, dans un grand cri : " Seigneur, ne leur impute pas ce péché. " Et en disant cela, il s'endormit.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Le Livre des Actes des Apôtres, écrit au cours des années 80 et après l'Evangile de Luc, dont il constitue la suite et un 2ème tome, nous offre le récit, unique dans tout le Nouveau Testament, du passage du message chrétien de la Palestine rurale au monde méditerrranéen gréco-latin fort urbanisé. Il a donc pour auteur celui qui a écrit l'Evangile dit de Luc, et il est dédicacé au même "Théophile".

Les spécialistes demeurent néanmoins fortement divisés sur l'attribution ou non de ce livre à Luc, le companion Antiochien de Paul (Colossiens, 4, 14 et Philémon, 23), qui, depuis une antiquité très ancienne, est considéré comme l'auteur de ce Livre des Actes, en raison particulièrement d'un certain nombre de passages de ce Livre où il raconte les événements en cours en employant le pluriel "Nous" (Actes, 15, 36 - 18, 28).

Il existe, en effet, de grandes différences entre le portrait de Paul, dans les Actes des Apôtres, et celui que l'on déduit d'une lecture attentive des lettres authentiques de Paul, et cela au point que l'on se demande comment Luc, s'il a été vraiment un companion de Paul et a écrit les Actes, ait pu brosser un tableau de l'apôtre Paul si différent de celui que nous découvrons par ailleurs. Même si l'attribution à Luc de ce Livre, et de l'Evangile qui le précède, semble demeurer la moins mauvaise hypothèse, on ne parvient pas à rendre compte d'une telle différence dans la présentation de la personnalité et des idées de l'apôtre Paul.

Ce Livre des Actes commence avec une introduction sur les tout premiers débuts de la communauté écclésiale (1, 1 - 26), puis il nous décrit la mission à Jérusalem (2, 1 - 5, 42), suivie de la mission au-delà de Jérusalem et de la Palestine même (réalisée pas les Héllénistes Juifs devenus chrétiens, puis suite à la conversion de Saül de Tarse, devenu Paul, une mission de Pierre auprès de païens et en terre païenne, le premier voyage de Paul et les problèmes liés à l'entrée de païens en grand nombre dans l'Eglise, dont a dû traiter l'Assemblée de Jérusalem : 6, 1 - 15, 33), enfin le rapprochement progressif de Paul vers Rome, où se termine le récit des Actes, après sa mission en Europe et à Ephèse, et son retour à Jérusalem où il est arrêté dans le Temple (15, 36 - 28. 31).


Notre page comprend 2 passages, mis bout à bout, mais qui nous offrent, en réalité, un récit bien continu, car ces 2 parties du procès et de la mort d'Etienne ont été séparées par l'insertion du très long discours d'Etienne (7, 1 - 54), dans lequel nous est proposée une rétrospective de l'histoire d'Israël, d'Abraham à Salomon et au Temple, en insistant particulièrement sur Moïse, présenté comme un figure annonçant Jésus. Mais ce discours, après avoir rappelé les bienfaits de Dieu, condamne Israël, qui a toujours résisté à l'Esprit Saint, et critique vertement l'importance trop grande accordée au Temple.


2. MESSAGE.

Etienne, comme Paul le sera plus tard (Actes, 31, 27 - 36), est violemment pris à partie par des Juifs de la Dispersion, qui, après avoir suscité de faux témoins, ameutent le peuple, se saisissent d'Etienne, et le conduisent au Sanhédrin, en l'accusant d'avoir parlé contre le Temple et la Loi, et d'avoir annoncé la destruction du Lieu Saint par Jésus.

Etienne, devant ses juges, vit une expérience d'extase, et de vision, dans l'Esprit Saint, du Fils de l'homme en gloire à la droite de Dieu, et dont il fait part à ses juges, qui, de ce fait, se précipitent sur lui, le traînent hors de la Ville, comme dans un "lynchage", et se mettent à le lapider, sans avoir eu recours au tribunal du Procurateur Romain. Etienne meurt ainsi, exécuté selon les dispositions de la Loi, de la main des témoins, qui ont déposé leurs vêtements auprès d'un jeune homme appelé Saül, le futur apôtre Paul, ainsi que de la main de tous ceux qui sont présents. (Deutéronome, 17, 2 - 7).

A travers cet événement tragique, paraît la façon dont meurt Etienne : - d'abord, dans les mêmes conditions que le procès Juif de Jésus : même accusation de propos contre le Temple par de faux témoins (Matthieu, 26, 59 - 61), même déclaration de Jésus et d'Etienne sur le Fils de l'homme présent à la droite de Dieu (Luc, 22, 69), - ensuite, dans son attitude devant la mort comparable à celle de Jésus dans la Passion selon Luc : la remise de son esprit (Luc, 23, 46), la demande de pardon pour ses bourreaux (Luc, 23, 34).

Etienne meurt donc ainsi pour la cause de Jésus, et à la façon même de Jésus. Mais, avec une différence : là où Jésus mourant s'adressait au Père, Etienne s'adresse à Jésus, le Ressuscité, qu'il appelle "Seigneur". Décalage, que l'on retrouve tout au long des Actes des Apôtres, où tout se fait désormais au nom du Christ en gloire. Décalage qui est toujours le nôtre aujourd'hui.


3. DECOUVERTES.

En plus du Temple, existaient, à Jérusalem, une ou plusieurs synagogues pour des Juifs de langue grecque de la Dispersion ou Diaspora.

En plus de la reprise des accusations portées contre Jésus, Etienne est accusé de vouloir mettre fin au régime de la Loi Juive (comme Paul le sera en 21, 28), accusation très grave de la part des Juifs de la dispersion, pour qui la Loi était un puissant signe d'identité en raison de leur vie dans les pays étrangers.


4. PROLONGEMENT.

La persécution d'Etienne va entraîner une forte persécution contre les chrétiens d'origine Juive et de langue grecque, qui vont devoir se disperser, mais qui, du même coup, vont annoncer l'Evangile hors de Jérusalem (Actes, 8, 1 - 4), et vont même aller, un peu plus tard, jusqu'à prêcher la Bonne Nouvelle de Jésus à des païens de langue grecque (Actes, 11, 19 - 21).

C'est constater qu'un tournant s'est pris dans l'Eglise, suite à la mort d'Etienne : création de communautés en Samarie (Actes, 8, 5 - 26), puis fondation de la grande Eglise d'Antioche de Syrie (Actes, 11, 19 - 26), d'où partiront les premières missions de Paul.

On a dit que la mort des martyrs était une "semence de chrétiens". Dans ce témoignage suprême que lui rendent ses disciples, Jésus, nous l'avons vu, accomplit sa promesse de les y accompagner :

Lc 21:12- " Mais, avant tout cela, on portera les mains sur vous, on vous persécutera, on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous traduira devant des rois et des gouverneurs à cause de mon Nom,
Lc 21:13- et cela aboutira pour vous au témoignage.
Lc 21:14- Mettez-vous donc bien dans l'esprit que vous n'avez pas à préparer d'avance votre défense :
Lc 21:15- car moi je vous donnerai un langage et une sagesse, à quoi nul de vos adversaires ne pourra résister ni contredire".

(voir également Matthieu, 10, 17 - 22, où Jésus promet aux siens persécutés l'assistance de l'Esprit Saint du Père).

La célébration du mystère de Noël, mystère de "Dieu-avec-nous", est célébration de notre nouvelle naissance "de Dieu", effectuée par notre baptême, et qui nous engage à vivre en reproduisant l'image de Jésus (Romains, 8, 29), et son engagement, avec tous les risques courus, pour le service de la Bonne Nouvelle de Dieu qui nous sauve, par Jésus. Relire le Prologue de l'Evangile de Jean (Jean, 1, 12 - 13).



SEIGNEUR JESUS,
AU MOMENT OU NOUS CELEBRONS LE MYSTERE DE TON INCARNATION,
COMME PAROLE ETERNELLE DU PERE DEVENUE L'UN D'ENTRE NOUS,
ET OU NOUS DECOUVRONS QU'EN TA MORT-RESURRECTION,
ET DANS LE DON DE TON ESPRIT, NOUS SOMMES
- EN VERTU D'UN MERVEILLEUX ECHANGE -
DEVENUS AVEC TOI FILS ET HERITIERS DU ROYAUME ETERNEL DE DIEU,
TU NOUS RAPPELLES L'EXIGENCE DU TEMOIGNAGE QUE NOUS DEVONS
TE RENDRE COMME SEIGNEUR ET UNIQUE SAUVEUR,
DE LA MÊME FAçON QUE TU AS RENDU TEMOIGNAGE A LA VERITE ABSOLUE
DE DIEU JUSQU'A EN MOURIR SUR UNE CROIX :
QUE LA CONTEMPLATION DE TON MYSTERE,
QUE DEPLOIENT NOS LITURGIES DE NOËL ET LES EVANGILES DE TON ENFANCE,
COMME ACCOMPLISSEMENT DE TOUT LE PLAN DE DIEU A TRAVERS
TOUTE TON EXISTENCE HUMAINE, QUE CETTE CONTEMPLATION
ME RENDE D'AUTANT PLUS LUCIDE AUX EXIGENCES
DE MON IMITATION QUOTIDIENNE DE TA MISERICORDE, DE TON ACCUEIL,
DE TON PARDON, ATTITUDE NECESSAIREMENT LIEE
A L'ANNONCE DE TON MESSAGE AU COEUR DE TOUTES
LES SITUATIONS HUMAINES CONCRETES QUE NOUS RENCONTRONS. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :