Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DE L'EVANGILE DE MATTHIEU :


Matthieu 10

10.17 Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues;
10.18 vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens.
10.19 Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à l'heure même;
10.20 car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous.
10.21 Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir.
10.22 Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom; mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Cet Evangile, qui reprend beaucoup de passages de l'Evangile de Marc (qui avait été écrit vers 65), mais en y ajoutant des éléments qu'il partage en grande partie avec Luc, a été très probablement rédigé entre les années 85 et 90.

A parcourir tout ce Livre, on peut se demander s'il a été composé pour des chrétiens d'origine Juive (Judéochrétiens), ou pour des chrétiens d'origine païenne, ou encore pour les deux. Néanmoins, même s'il a été d'abord écrit pour confirmer une communauté Judéochrétienne dans sa découverte de la Bonne Nouvelle de Jésus, cet Evangile est ouvert également à la mission universelle auprès des païens, et il se termine par un envoi en mission par le Christ ressuscité, avec ces paroles : "allez, de toutes les nations, faites des disciples" (28, 18).

On peut diviser cet Evangile en 11 parties, qui se répondent en sens inverse (la 1ère correspondant à la dernière, la 2ème, à l'avant-dernière, etc...), concentrées autour de la 6ème partie, le "Discours en paraboles", qui sert en quelque sorte de "pivot". Nous obtenons ainsi le découpage suivant :

- Naissance de Jésus et commencement de sa mission (1 - 4)
- Bénédictions et Discours sur la montagne (5 - 7)
- Manifestations de l'autorité de Jésus et de ses appels (8 - 9)
- Discours sur la mission (10)
- Jésus rejeté par "cette génération" (11 - 12 )
- Discours en paraboles (13)
- Jésus reconnu par ses disciples (14 - 17)
- Discours sur la manière de vivre en communauté de croyants (18)
- De nouveau, Jésus manifeste son autorité et ses appels (19 - 22)
- Proclamation de situations malheureuses et Discours sur la venue définitive du Royaume (23 - 24)
- Passion, mort et résurrection (26 - 28)

Cette présentation fait ressortir que cet Evangile est bien rythmé par 5 grands discours de Jésus, dans lesquels l'auteur a concentré la majeure partie de son enseignement. Les 5 discours ont souvent fait penser aux 5 livres de Moïse de l'Ancien Testament. On dit volontiers que, pour Matthieu, Jésus est le "Nouveau Moïse".



Ce passage, choisi pour la fête de Saint Etienne, le premier martyr, fait partie du 2ème grand discours de Jésus dans l'Evangile de Matthieu.

Après les récits de l'Enfance de Jésus et des débuts de son ministère (1, 1 - 4, 22), suivis par le 1er grand discours de Jésus, le Sermon sur la Montagne, appelé encore la "charte du Royaume" (4, 23 - 7, 29), Jésus a manifesté son autorité et son appel au salut par une série de 10 miracles, révélant à la fois sa puissance, sa miséricorde et sa compassion (8, 1 - 9, 38).

Le présent 2ème grand discours de Jésus (10, 1 - 42), traite de sa propre mission, qu'il confie maintenant aux 12 apôtres qu'il vient de se choisr parmi ses disciples, et au moment où il les envoie accomplir des gestes de miséricorde et proclamer la proximité du Royaume de Dieu, au cours d'une mission locale (10, 1 - 15).

Il leur indique, ensuite, dans l'unité où se trouve notre page (10, 16 - 24 ), comment affronter les persécutions à venir, avant de les inviter à bannir toute peur inapppropriée (10, 25 - 31), de leur rappeler la nécessaire confession publique de son Nom (10, 32 - 39), et de conclure sur le lien profond qui l'unit à tous ses disciples (10, 40 - 42).


2. MESSAGE.

Les enseignements de ce texte se retrouvent, pour une grande part, dans l'Evangile de Marc, 13, 9 - 23, et sont au moins partiellement répétés par Matthieu en 24, 9 - 14.

Jésus vient tout juste ici de rappeler à ses disciples qu'il leur faut être prudents et avisés, alliant la sincérité au discernement réaliste (verset 16). En effet, les adveraires sont bien là, avec leurs moyens de pression ou de violence : aussi les disciples risquent-ils d'être chassés des synagogues, par des Juifs hostiles à Jésus ou à son Evangile, ou traînés devant des tribunaux (versets 17 - 18), et même poursuivis jusqu'à la mort par leurs plus proches parents (verset 21).

Et tout cela uniquement à cause de Jésus et de la haine qui surgit contre lui (versets18 et 22). C'est la raison pour laquelle la persécution devient le lieu ou l'occasion d'un témoignage, autant face aux Juifs qu'aux païens, qu'il s'agisse, pour ces derniers, des autorités qui siègent au tribunal, ou d'une mission envisagée chez les païens (contrairement à la directive donnée par Jésus, au verset 5, de ne pas aller ni chez les païens, ni chez les Samaritains).

Ce témoignage de résistance, dans la fidélité au nom de Jésus, est déjà, de fait, l'inauguration des derniers temps du "jugement de Dieu".

Jésus peut alors logiquement préciser que dans ces affrontements et persécutions, les disciples ne seront pas seuls pour présenter leur défense devant les tribunaux : de même que leur mission se faisait dans la force et selon les expressions mêmes de Jésus, leurs réactions de témoins persécutés seront des réactions qui leur seront données sur le champ, car c'est l'Esprit du Père qui parlera en eux avec puissance.

Ainsi leur sera-t-il possible de tenir jusqu'à la fin et d'être sauvés par leur endurance (verset 22).


3. DECOUVERTES.

Au verset 22, la patience qui tient bon jusqu'à la fin dans la persécution est bien une expression importante et centrale de la foi. C'est d'ailleurs ainsi que Jésus lui-même a été victorieux sur sa croix.


4. PROLONGEMENT.

La mort d'Etienne est un événement remarquable par la manifestation de I'Esprit Saint qui agit et s'y exprime.

Non seulement Etienne confesse en ses paroles que Jésus ressuscité est debout dans la gloire à la droite de Dieu (comme Jésus l'avait annoncé lui-même lors de son procès devant Caïphe : Luc, 22, 69 - 70), mais il transmet également son témoignage dans la façon dont il meurt, en présence de Jésus ressuscité (de la même manière selon laquelle Jésus sur sa croix s'était situé face au Père), en demandant à Jésus de pardonner à ses bourreaux, et en lui remettant son esprit (Actes, 7, 54 - 59. Voir Luc, 23, 34 et 46).

Laz Lettre aux Hébreux nous présente Jésus persécuté, "chef de notre foi", et donc le modèle que nous devons imiter (Hébreux, 12, 1 - 4).



Seigneur Jésus,
saisis par toi dans la force de ton Esprit Saint, Esprit de Vérité et d'Amour,
nous ne nous appartenons plus, et c'est par toi et pour toi,
que nous vivons, et devons toujours davantage, vivre désormais :
donne-moi de savoir témoigner en toutes circonstances que tu es l'unique Seigneur de tous les vivants,
ressuscité d'entre les morts et debout à la droite du Père,
apprends-moi chaque jour à t'imiter en toutes mes démarches,
en reproduisant vraiment ton image visiblement devant tous mes frères et soeurs,
leur annonçant ainsi que tu es l'Emmanuel, "Dieu-avec-nous",
pour tout homme et toute femme de tous les temps. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :