Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DE LA PREMIERE LETTRE DE JEAN :


1Jn 2:18- Petits enfants, voici venue la dernière heure. Vous avez ouï dire que l'Antichrist doit venir ; et déjà maintenant beaucoup d'antichrists sont survenus : à quoi nous reconnaissons que la dernière heure est là.
1Jn 2:19- Ils sont sortis de chez nous, mais ils n'étaient pas des nôtres. S'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais il fallait que fût démontré que tous n'étaient pas des nôtres.
1Jn 2:20- Quant à vous, vous avez reçu l'onction venant du Saint, et tous vous possédez la science.
1Jn 2:21- Je vous ai écrit, non que vous ignoriez la vérité, mais parce que vous la connaissez et qu'aucun mensonge ne provient de la vérité


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Parmi les 3 Lettres de Jean, seules la 2ème et la 3ème se disent avoir été écrites par un auteur qui se nomme "l'Ancien". Cela n'empêche pas que la 2ème Lettre de Jean partage nombre de ses idées et une grande partie de son vocabulaire avec la 1ère Lettre de Jean, qui, elle, ne porte pas dans son texte de nom d'auteur.

Beaucoup, mais pas tous, considèrent que la 1ère lettre de Jean doit être lue à la suite et en complément de l'Evangile de Jean, et doit donc pour cela être considérée comme écrite par le même auteur, que l'on pense être l'Apôtre Jean, qui se déclare, dans l'Evangile, "le disciple que Jésus aimait".

Indépendamment des obscurités qui demeurent concernant soit l'auteur unique, soit des auteurs multiples de l'Evangile et des 3 Lettres attribuées à Jean, ces 4 documents tirent leur origine d'une même école d'interprétation des paroles et des actions de Jésus, école que l'on nomme volontiers "la communauté du disciples que Jésus aimait".

Quant aux dates de composition de ces 4 textes, la majorité des spécialistes les situent les uns par rapport aux autres selon un ordre de composition qui correspond à la place qu'ils occupent dans le Nouveau Testament : l'Evangile, puis la 1ère Lettre , puis la 2ème Lettre, et finalement, la 3ème Lettre de Jean.

Autre constatation : dans ces 3 Lettres, surtout dans la 1ère, il est question de divisions dans la communauté, où l'on doit se séparer de ceux qui "nient que Jésus est venu dans la chair", et sont, pour cette raison, appelés "anti-christs" (1 Jean, 2, 18 - 19 et 4, 2 - 3; 2 Jean, 4, 9).

Si la 2ème et la 3ème Lettre de Jean sont, à l'évidence, des "Lettres" adressées à un ou plusieurs destinataires, la 1ère Lettre ressemble plutôt à une "homélie", difficile à structurer, mais qui se présente comme porteuse d'une message d'exhortation et d'assurance.

On peut toutefois trouver un "fil directeur" de cette 1ère Lettre en l'unifiant autour du thème de notre "communion avec Dieu", dont 3 séries de critères nous sont proposés : - nous sommes en communion avec Dieu en participant à la lumière de Dieu (dans laquelle il nous faut marcher, libérés du péché, dans l'amour et dans la foi : 1, 5 - 2, 28), - nous sommes en communion avec Dieu dans la mesure où nous sommes enfants de Dieu (par la pratique de la justice, en ne péchant pas, puis de la charité, à l'exemple du Fils de Dieu, et du discernement dans la foi : 2, 29 - 4, 6), - nous sommes en communion avec Dieu dans la réception de son amour (amour qui vient de Dieu, lui-même défini comme "Amour", et qui s'enracine dans la foi, laquelle est bien la racine de la charité : 4, 7 - 5, 12)


2. MESSAGE.

Toujours dans le thème qu'il nous fait marcher dans la Lumière pour être en communion avec Dieu, cette lettre aborde maintenant le problème des anti-christs. Leur présence, dans l'environnement de la communauté des croyants, est signe que la "dernière heure" du retour du Seigneur a commencé d'arriver. Cette heure, liée à la mort-résurrection de Jésus Christ, est, en effet, celle du combat définitif, dans laquelle la victoire du Christ est transmise à tous ceux qui le suivent en vérité, dans la foi.

La mention par l'auteur inconnu de cette Lettre que ces antichrists "sont sortis de chez nous" semble révéler une crise qui a dû se développer dans la communauté dont le "disciple que Jésus aimait", qui est à l'origine de la tradition rapportée par l'Evangile et les Lettres de Jean, a été probablement le fondateur. Cette crise a été source de rupture dans la communion, et donc de départs ou d'exclusions de certains membres de ce groupe ou de cette Eglise. On ne peut vivre dans la communion avec Dieu et le Verbe de vie, dont traite toute cette Lettre, si l'on ne partage pas la même foi au Christ.

L'important pour nous, conclut notre texte, c'est de vivre en harmonie avec le don de Dieu qui nous a été fait, don de sainteté, de connaissance, et de vérité.


3. DECOUVERTES.

La conviction de l'auteur de ce texte, comme celle d'autres auteurs des Evangiles (Matthieu, 24, 23 - 24; Marc, 13, 21 - 22), et de Paul en certaines de ses Lettres (2 Thessaloniciens, 2, 3 - 4), est que, d'une part, l'intervalle sera très bref entre la résurrection de Jésus et son retour en gloire de la fin ultime des temps, et que, d'autre part, ce retour du Seigneur sera précédé de manifestations de la présence d'un être maléfique, adversaire de l'authentique adhésion des disciples de Jésus à leur Maître.

La raison de la rupture de ces antichrists d'avec la communauté est précisée aux versets 22 - 23, qui suivent notre passage : ce sont des prédicateurs qui dissocient le Christ glorieux de l'homme Jésus de Nazareth, et refusent donc ainsi l'incarnation du Verbe de Dieu en Jésus.

Au verset 20, "l'onction" semble bien désigner la Parole de Dieu, reçue du Christ, qui a les paroles de la vie éternelle (Jean, 6, 69), et accueillie dans la puissance de l'Esprit Saint, qui nous conduit à une compréhension profonde de cette Parole (Jean, 14, 26 et 16, 3).

Cette Lettre insiste également beaucoup sur la connaissance du mystère du Christ qui nous est impartie : voir plus haut, 2, 13 - 14, ainsi que Jean, 17, 3 et 2 Pierre, 1, 12. Peut-être l'auteur cherche-t-il à nous faire découvrir ici l'accomplissement de la prophétie de Jérémie 31, 34, annonçant que, de l'intérieur de nous-mêmes, Dieu va se révéler pleinement à tous.


4. PROLONGEMENT.

Jésus est la "clé" de toute connaissance authentique de Dieu, du fait qu'il est le Verbe fait chair, Parole unique du Père, "Dieu-avec-nous", en notre humanité, qu'il assume et partage :


Jn 1:16- Oui, de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce pour grâce.
Jn 1:17- Car la Loi fut donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.
Jn 1:18- Nul n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est tourné vers le sein du Père, lui, l'a fait connaître.


Jn 14:6- Jésus lui dit : " Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Jn 14:7- Si vous me connaissez vous connaîtrez aussi mon Père ; dès à présent vous le connaissez et vous l'avez vu. "
Jn 14:8- Philippe lui dit : " Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit. "
Jn 14:9- Jésus lui dit : " Voilà si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ? Qui m'a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : "Montre-nous le Père ! " ?
Jn 14:10- Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même : mais le Père demeurant en moi fait ses œuvres.


Jn 14:26- Mais le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
...
16:13- Mais quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous introduira dans la vérité tout entière ; car il ne parlera pas de lui-même, mais ce qu'il entendra, il le dira et il vous dévoilera les choses à venir.
Jn 16:14- Lui me glorifiera, car c'est de mon bien qu'il recevra et il vous le dévoilera.
Jn 16:15- Tout ce qu'a le Père est à moi. Voilà pourquoi j'ai dit que c'est de mon bien qu'il reçoit et qu'il vous le dévoilera.


Mt 11:27- Tout m'a été remis par mon Père, et nul ne connaît le Fils si ce n'est le Père, et nul ne connaît le Père si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler.



SEIGNEUR JESUS,
SI NOUS TE RECONNAISSONS COMME "LA PAROLE DE DIEU
FAITE CHAIR" EN NOTRE HUMANITE, NOUS RECEVONS, DE TOI ET PAR TOI,
TOUTE LA CONNAISSANCE DU MYSTERE DU PERE, AINSI QUE DE
TA RELATION A LUI, DANS L'ESPRIT SAINT QUI NOUS CONDUIT A LA VERITE
TOUTE ENTIERE, ET NOUS FAIT DECOUVRIR A QUEL POINT TOUTES
TES PAROLES ET TOUTES TES ACTIONS, TOUJOURS PRONONCéES
OU ACCOMPLIES SELON LA VOLONTE DU PERE, SONT VRAIMENT POUR NOUS
REVELATION DE DIEU QUI, PAR TOI ET EN TOI, NOUS RENCONTRE
ET NOUS PREND EN CHARGE POUR FAIRE DE NOUS SES FILS :
AIDE-MOI, JE T'EN PRIE, A ME NOURRIR DE LA MEDITATION
DES RECITS EVANGELIQUES, QUI TE MONTRENT PARLANT ET AGISSANT
AU NOM DU PERE, POUR NOUS COMMUNIQUER
LA VIE MÊME DE DIEU, REAPPRENDS-MOI SANS CESSE A ME LAISSER SAISIR
DE L'INTERIEUR PAR TON ESPRIT SAINT, QUI ME CONFIGURE
A TOI, EN ME DONNANT LA GRÂCE DE ME COMPORTER
COMME TOI EN TOUTES CIRCONSTANCES. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :