Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE L'EVANGILE DE LUC :



Lc 9:57- Et tandis qu'ils faisaient route, quelqu'un lui dit en chemin : " Je te suivrai où que tu ailles. "
Lc 9:58- Jésus lui dit : " Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids ; le Fils de l'homme, lui, n'a pas où reposer la tête. "
Lc 9:59- Il dit à un autre : " Suis-moi. " Celui-ci dit : " Permets-moi de m'en aller d'abord enterrer mon père. "
Lc 9:60- Mais il lui dit : " Laisse les morts enterrer leurs morts ; pour toi, va-t'en annoncer le Royaume de Dieu. "
Lc 9:61- Un autre encore dit : " Je te suivrai, Seigneur, mais d'abord permets-moi de prendre congé des miens. "
Lc 9:62- Mais Jésus lui dit : " Quiconque a mis la main à la charrue et regarde en arrière est impropre au Royaume de Dieu. "

 

POUR RUMINER LA PAROLE :

 

1. SITUATION.

Luc est l'auteur d'une oeuvre en deux volumes qui se suivent, et sont écrits pour être lus en suivant : l'Evangile, et les Actes des Apôtres. Luc nous est régulièrement présenté comme disciple et accompagnateur de Paul, bien que nous ne trouvions rien dans son oeuvre des grands thèmes théologiques développés dans les Epîtres de Paul.

Luc a écrit ses 2 Livres entre les années 80 et 90 de notre ère, soit plus de 50 ans après la mort de Jésus, 30 ans après les lettres authentiques de Paul, et quelque 20 ans après l'Evangile de Marc. Ce qui ne veut pas dire que les traditions qu'il reprend ne sont pas aussi anciennes que celles de ceux qui ont écrit avant lui. Cela indique toutefois qu'il s'adresse à des communautés chrétiennes déjà différentes, pour leur annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus.

Son Evangile se déroule en huit étapes :

- un Prologue (Luc, 1, 1 - 4) au destinataire de cet Evangile, un certain Théophile, dont nous ne savons rien par ailleurs, Prologue auquel fait écho le Prologue des Actes des Apôtres (Actes, 1, 1 - 5).
- un résumé de toute la Bonne Nouvelle de Jésus, en qui toutes les promesses de Dieu sont accomplies, autour du thème de son Enfance (Luc, 1, 5 - 2, 52).
- la préparation de son ministère public (Luc, 3, 1 - 4, 13).
- le ministère de Jésus en Galilée (Luc, 4, 14 - 9, 50).
- le voyage de Jésus vers Jérusalem (Luc, 9, 51 - 19, 27).
- le rejet de Jésus par Jérusalem (Luc, 19, 28 - 21, 38).
- le dernier repas de Jésus et sa mise au rang des pécheurs dans sa condamnation et son éxécution (Luc, 22, 1 - 23, 56a).
- la victoire décisive de Jésus, sa promesse de l'Esprit et son ascension (Luc, 23, 56b - 24, 53).



Jésus a terminé sa mission en Galilée, et, depuis Luc, 9, 51, il a pris avec ses dsiciples le chemin de Jérusalem. Cette montée vers la ville sainte, où il sera rapidement, après quelque temps, arrêté et condamné à la croix, constitue une partie très importante de l'Evangile, qui s'étale sur 10 chapitres, et durant laquelle Luc nous montre Jésus en train de former ses disciples, à mesure qu'il réagit à toutes les situations qu'il rencontre.


2. MESSAGE.

Suivre Jésus suppose qu'on ait mesuré tous les enjeux de la vie de disciple.

C'est d'abord être avec Jésus partout, sans se laisser enraciner totalement nulle part, sans se séparer de lui ou prendre de la distance par rapport à lui.

C'est ensuite le considérer comme celui auquel nous sommes d'abord attachés, avant tous nos autres liens, y compris nos liens familiaux. Nous devons donc vivre toute situation en référence à Jésus.

C'est enfin constater l'urgence qu'implique pour nous l'appel ou la rencontre de Jésus. Rien, absolument rien, ne doit nous empêcher de le suivre immédiatement.


3. DECOUVERTES.

A la différence des Evangiles de Matthieu et de Marc, Luc ne nous situe jamais Jésus dans une maison où il serait, en quelque sorte, chez lui. Selon Luc, Jésus n'a même pas de "base" pour son équipe de disciples.

Les 2 derniers versets, nous rapportant la dernière rencontre de Jésus dans cette page, sont propres à Luc, et nous rappellent l'appel d'Elisée par Elie, au 1er Livre des Rois, 19, 19 - 21. Jésus se montre ici plus exigeant qu'Elie, qui avait accepté une semblable demande d'Elisée d'aller saluer les siens avant de le suivre.

Dans cette page, Jésus partage l'urgence de la fin des temps et de l'accomplissement de sa mission, qu'il manifeste lui-même en montant ainsi à Jérusalem. Comme lui, ses disciples doivent vivre dans une urgence qui doit "coller" à la sienne, et se convaincre que l'action de Dieu, qui se manifeste en Jésus, renvoie tout le reste au second plan, et exige d'eux des comportements entièrement nouveaux.


4. PROLONGEMENT.

Paul nous dit avoir répondu immédiatement à l'appel de Jésus :

Ga 1:15- Mais quand Celui qui dès le sein maternel m'a mis à part et appelé par sa grâce daigna
Ga 1:16- révéler en moi son Fils pour que je l'annonce parmi les païens, aussitôt, sans consulter la chair et le sang,
Ga 1:17- sans monter à Jérusalem trouver les apôtres mes prédécesseurs, je m'en allai en Arabie, puis je revins encore à Damas.

Les Actes des Apôtres nous décrivent de la même façon sa réaction après sa conversion :



Ac 9:18- Aussitôt il lui tomba des yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Sur-le-champ il fut baptisé ;
Ac 9:19- puis il prit de la nourriture, et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours avec les disciples à Damas,
Ac 9:20- et aussitôt il se mit à prêcher Jésus dans les synagogues, proclamant qu'il est le Fils de Dieu.

Paul nous fait part également de sa conception très forte de l'urgence de sa mission :



1Co 9:16- Annoncer l'Évangile en effet n'est pas pour moi un titre de gloire ; c'est une nécessité qui m'incombe. Oui, malheur à moi si je n'annonçais pas l'Évangile !
1Co 9:17- Si j'avais l'initiative de cette tâche, j'aurais droit à une récompense ; si je ne l'ai pas, c'est une charge qui m'est confiée.



Seigneur Jésus,
habitués que nous sommes à notre vie de chrétiens,
nous manquons peut-être de ce sens de l'urgence et de la priorité absolues
qu'il y a pour nous à te suivre comme des disciples totalement engagés,
et à nous considérer comme toujours d'abord attachés à toi,
dans toutes les circonstances de notre existence,
que nous devons vivre en fonction de ce que tu es pour nous, et de ce que tu attends de nous :
donne-moi de ne jamais te lâcher du regard,
de me nourrir sans cesse de ta Parole,
et de la découverte que nous y faisons de ton beau témoignage,
de me laisser vraiment conduire en toutes choses par ton Esprit Saint,
qui creuse en moi ta Vérité, et ta capacité de mettre debout
tous ceux dont tu nous appelles à devenir, comme toi, les serviteurs. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :