Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DU LIVRE DE JEREMIE :


Jr 18:1- Parole qui fut adressée à Jérémie par Yahvé en ces termes
Jr 18:2- "Debout! Descend chez le potier et là, je te ferai entendre mes paroles."
Jr 18:3- Je descendis chez le potier et voici qu'il travaillait au tour.
Jr 18:4- Mais le vase qu'il fabriquait fut manqué, comme cela arrive à l'argile dans la main du potier. Il recommença et fit un autre vase, ainsi qu'il paraissait bon au potier.
Jr 18:5- Alors la parole de Yahvé me fut adressée en ces termes
Jr 18:6- Ne suis-je pas capable d'agir envers vous comme ce potier, maison d'Israël? oracle de Yahvé. Oui, comme l'argile dans la main du potier, ainsi êtes-vous dans ma main, maison d'Israël!
Jr 18:7- Tantôt je parle, à propos d'une nation ou d'un royaume, d'arracher, de renverser et d'exterminer;
Jr 18:8- mais si cette nation, contre laquelle j'ai parlé, se convertit de sa méchanceté, alors je me repens du mal que j'avais résolu de lui infliger.
Jr 18:9- Tantôt je parle, à propos d'une nation ou d'un royaume, de bâtir et de planter,
Jr 18:10- mais si cette nation fait ce qui est mal à mes yeux en refusant d'écouter ma voix, alors je me repens du bien que j'entendais lui faire.
Jr 18:11- Maintenant, parle donc ainsi aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem : "Ainsi parle Yahvé. Voyez, je prépare contre vous un malheur, contre vous je médite un plan. Détournez-vous donc chacun de votre voie mauvaise, améliorez vos voies et vos œuvres."
Jr 18:12- Mais ils vont dire : "Inutile! Nous suivrons nos propres plans; chacun agira selon l'obstination de son cœur mauvais."


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Jérémie a vécu à l'une des périodes les plus troublées du Proche Orient. Il fut témoin de la chute d'un grand empire et de l'apparition d'un autre. Au milieu de cette tourmente, le royaume de Juda, aux mains de rois incapables, court à sa ruine pour n'avoir pas tenu compte de ces forces extérieures insurmontables de l'histoire, et y avoir résisté.

Le ministère de Jérémie a duré 40 ans environ, de 627 à 587, et s'adressait à Juda, ainsi qu'aux nations environnantes, pendant cette époque de convulsions politiques. Jérémie est intervenu très souvent. Il fallait, en effet, discerner la volonté de Dieu et chercher sa lumière dans des situations dramatiques.

Parmi tous les prophètes de son temps (Sophonie, Habakkuk, Nahum et Ezéchiel), il fut le seul à percevoir à quel point Dieu aimait son peuple, ainsi que les devoirs du peuple vis-à-vis de Dieu, dans le respect des termes de l'Alliance. Il eut un sens très aigu des différentes déviations qui existaient alors dans la manière du peuple de vivre sa foi en Yahvé.

Son message développait 2 aspects fondamentaux : quelle est la véritable manière de vivre selon Yahvé-Dieu ? Les aberrations des dirigeants de Juda ne pouvaient, selon lui, que le conduire à la catastrophe, pour n'avoir pas suivi le Seigneur dans un discernement des appels des signes des temps.

Son Livre commence par des oracles contre Juda et Jérusalem (1, 4 - 25, 13), et c'est dans cette première partie que nous trouvons le récit de la vocation du prophète, ainsi que ses doutes et états d'âme concernant sa mission, car ces oracles couvrent toute la période de l'histoire dont il fut le contemporain. Une 2ème partie de son Livre traite de la restauration d'Israêl (26,1 - 35, 19). Une 3ème partie nous raconte les persécutions prolongées qu'a subies le prophète vers la fin de sa mission et de sa vie, ainsi que son martyre (36, 1 - 45, 5). Son Livre se termine par une série d'oracles contre les nations (46,1 - 51, 64).


Notre page se situe donc dans la 1ère partie du Livre de Jérémie.


2. MESSAGE.

Le Seigneur invite Jérémie à se servir de ce qu'il remarque du travail d'un potier pour découvrir comment Dieu agit vis-à-vis de son peuple.

Dieu se comporte, en effet, vis-à-vis de son peuple, comparé ici à la glaise dans les mains du potier, avec autant de souplesse et de liberté qu'en manifeste le potier, qui peut sans cesse recommencer l'oeuvre qu'il façonne.

C'est ainsi que le Seigneur peut très bien revenir sur des paroles annonçant des périodes de fécondité ou de condamnation, qu'il a proférées à l'égard d'une nation, et changer du tout au tout les décisions qu'il a prises, pour tenir compte de la façon dont cette nation a répondu positivement ou négativement à son message initial.


3. DECOUVERTES.

Dans ce passage, ce n'est pas le prophète, mais le potier qui accomplit une action symbolique (18, 1 - 4), que Jérémie interprète ensuite.

Un tel changement d'attitude de la part du Seigneur, en fonction de la réaction du peuple à ses promesses ou à ses menaces, est longuement développé dans les chapitres 18 et 33 du livre du prophète Ezéchiel.

De même, la comparaison du potier se retrouve en Isaïe, 29, 16; 45, 9; 64, 7, et surtout dans l'Ecclésiastique, 33, 13 ss. Voir aussi la lettre de Paul aux Romains, 9, 20ss.

Cette page de Jérémie, qui n'est pas reprise entièrement dans notre texte liturgique, se termine par 2 versets supplémentaires (18, 11- 12), dans lesquels le Seigneur indique le projet de malheur qu'il prépare contre Juda et Jérusalem, qu'il invite, en conséquence, à une conversion radicale, invitation qui, cependant, ne sera pas suivie.


4. PROLONGEMENT.

Les menaces de condamnation qui viennent du Seigneur nous sont présentées comme conditionnées dans leur accomplissement par la réponse du peuple, appelé à changer d'attitude face à Dieu. Le Seigneur n'a, en effet, qu'un seul plan , qui est de sauver l'humanité entière.

Cependant, l'obstination quasi permanente à désobéir à Dieu, manifestée par le peuple, va conduire le Seigneur à proclamer la gratuité absolue de son salut, tout en permettant une réponse positive des hommes et des femmes, dont il va finir par changer le coeur, pour y inscrire lui-même l'obéissance qu'il attend (Jérémie, 31, 31 - 34; Ezéchiel, 36, 25 - 27 et Ephésiens, 2, 4 - 10).

Paul reprendra l'exemple du potier (Romains, 9, 20 ss.) pour maintenir l'espérance qu'Israël accueillera un jour le salut de Dieu réalisé en Jésus le Christ :


Rm 11:28- Ennemis, il est vrai, selon l'Évangile, à cause de vous, ils sont, selon l'Élection, chéris à cause de leurs pères.
Rm 11:29- Car les dons et l'appel de Dieu sont sans repentance.
Rm 11:30- En effet, de même que jadis vous avez désobéi à Dieu et qu'au temps présent vous avez obtenu miséricorde grâce à leur désobéissance,
Rm 11:31- eux de même au temps présent ont désobéi grâce à la miséricorde exercée envers vous, afin qu'eux aussi ils obtiennent au temps présent miséricorde.
Rm 11:32- Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde.
Rm 11:33- O abîme de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses décrets sont insondables et ses voies incompréhensibles !



SEIGNEUR JESUS,
EN TOI S'EST ACCOMPLI DEFINITIVEMENT LE PROJET
DE DIEU, QUI NOUS APPELLE A PARTAGER
SA VIE DANS LE DON D'UNE CREATION NOUVELLE,
ET DONT LA MISERICORDE INCOMMENSURABLE S'EST
AINSI MANIFESTEE A NOUS EN TOUTE SON AMPLEUR :
DONNE-MOI, PAR LA PUISSANCE DE TON ESPRIT SAINT,
DE METTRE CONCRETEMENT EN PRATIQUE,
DANS TOUS LES DOMAINES DE MON EXISTENCE,
CETTE INVITATION QUE TU NOUS AS LANCEE AU COURS
DE TON MINISTERE PARMI NOUS : "SOYEZ MISERICORDIEUX,
COMME VOTRE PERE EST MISERICORDIEUX". AMEN
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :