Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DU LIVRE DE JEREMIE :

Jérémie

13.1 Ainsi m'a parlé l'Éternel: Va, achète-toi une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins; mais ne la trempe pas dans l'eau.
13.2 J'achetai la ceinture, selon la parole de l'Éternel, et je la mis sur mes reins.
13.3 La parole de l'Éternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots:
13.4 Prends la ceinture que tu as achetée, et qui est sur tes reins; lève-toi, va vers l'Euphrate, et là, cache-la dans la fente d'un rocher.
13.5 J'allai, et je la cachai près de l'Euphrate, comme l'Éternel me l'avait ordonné.
13.6 Plusieurs jours après, l'Éternel me dit: Lève-toi, va vers l'Euphrate, et là, prends la ceinture que je t'avais ordonné d'y cacher.
13.7 J'allai vers l'Euphrate, je fouillai, et je pris la ceinture dans le lieu où je l'avais cachée; mais voici, la ceinture était gâtée, elle n'était plus bonne à rien.
13.8 La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots:
13.9 Ainsi parle l'Éternel: C'est ainsi que je détruirai l'orgueil de Juda Et l'orgueil immense de Jérusalem.
13.10 Ce méchant peuple, qui refuse d'écouter mes paroles, Qui suit les penchants de son coeur, Et qui va après d'autres dieux, Pour les servir et se prosterner devant eux, Qu'il devienne comme cette ceinture, Qui n'est plus bonne à rien!
13.11 Car comme on attache la ceinture aux reins d'un homme, Ainsi je m'étais attaché toute la maison d'Israël Et toute la maison de Juda, dit l'Éternel, Afin qu'elles fussent mon peuple, Mon nom, ma louange, et ma gloire. Mais ils ne m'ont point écouté.

Texte Bible L Segond.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Jérémie a vécu à l'une des périodes les plus troublées du Proche Orient. Il fut témoin de la chute d'un grand empire et de l'apparition d'un autre. Au milieu de cette tourmente, le royaume de Juda, aux mains de rois incapables, court à sa ruine pour n'avoir pas tenu compte de ces forces extérieures insurmontables de l'histoire, et y avoir résisté.

Le ministère de Jérémie a duré 40 ans environ, de 627 à 587, et s'adressait à Juda, ainsi qu'aux nations environnantes, pendant cette époque de convulsions politiques. Jérémie est intervenu très souvent. Il fallait, en effet, discerner la volonté de Dieu et chercher sa lumière dans des situations dramatiques.

Parmi tous les prophètes de son temps (Sophonie, Habakkuk, Nahum et Ezéchiel), il fut le seul à percevoir à quel point Dieu aimait son peuple, ainsi que les devoirs du peuple vis-à-vis de Dieu, dans le respect des termes de l'Alliance. Il eut un sens très aigu des différentes déviations qui existaient alors dans la manière du peuple de vivre sa foi en Yahvé.

Son message développait 2 aspects fondamentaux : quelle est la véritable manière de vivre selon Yahvé-Dieu ? Les aberrations des dirigeants de Juda ne pouvaient, selon lui, que le conduire à la catastrophe, pour n'avoir pas suivi le Seigneur dans un discernement des appels des signes des temps.

Son Livre commence par des oracles contre Juda et Jérusalem (1, 4 - 25, 13), et c'est dans cette première partie que nous trouvons le récit de la vocation du prophète, ainsi que ses doutes et états d'âme concernant sa mission, car ces oracles couvrent toute la période de l'histoire dont il fut le contemporain. Une 2ème partie de son Livre traite de la restauration d'Israêl (26,1 - 35, 19). Une 3ème partie nous raconte les persécutions prolongées qu'a subies le prophète vers la fin de sa mission et de sa vie, ainsi que son martyre (36, 1 - 45, 5). Son Livre se termine par une série d'oracles contre les nations (46,1 - 51, 64).


Notre page se situe donc dans la 1ère partie du Livre de Jérémie.


2. MESSAGE.

Jérémie est ici invité par le Seigneur à accompir une "parabole en actes", sous la forme d'run scénario prophétique, ou une leçon de choses dont il aura à se servir pour annoncer le message qui lui vient du Seigneur.

Sur l'ordre de Yahvé son Dieu, il s'en va d'abord acheter une ceinture de lin neuve qu'il se met autour des reins. Puis, en un second temps, toujours sur l'ordre de Dieu, il se défait de la ceinture acquise et portée et s'en va la cacher dans un rocher près du fleuve. Enfin, en un dernier temps Jérémie ira, bien des jours après, récupérer la ceinture qu'il trouvera dans un état de pourriture et de décomposition.

Le Seigneur tire les leçons de ce mime prophétique : si le peuple se détache du Seigneur qui se l'était attaché par son projet gratuit d'alliance et de salut, comme cette ceinture a été détachée et éloignée des reins de son porteur, Jérémie, il deviendra semblable à cette ceinture devenue inutilisable, et ne sera plus à même de remplir sa mission.


3. DECOUVERTES.

Ezéchiel sera maintes fois invité ainsi par le Seigneur à accomplir des actes ou mimes symboliques qui traduisent ce que le Seigneur va effectuer à l'encontre de son peuple : la différence sera néanmoins que Ezéchiel réalisera ces mimes devant le peuple, ce qui n'est pas le cas pour cette action de Jérémie, qui semble se dérouler sans témoins.

De même qu'une histoire illustrée ou une parabole sont porteurs d'un message beaucoup plus prégnant et efficace qu'une simple parole, à plus forte raison, le mime réalisé ainsi est-il anticipation et inauguration efficace de l'action de Dieu qui le traverse.

Cependant, dans le cas précis de notre passage, cette action symbolique imposée au prophète par Yahvé a-t-elle pu vraiment avoir lieu, compte tenu que l'Euphrate est à quelque 600 kilomètres de l'endroit où se trouvait Jérémie ? Aurait-il fait 1200 kilomètres aller-retour pour déposer et reprendre une simple ceinture de lin ? On a envisagé de nombreuses hypothèses toutes aussi insolubles, et la meilleure interprétation semble bien être de conclure que Jérémie a effectué cette action symbolique prophétique dans le cadre d'une vision dans laquelle il était lui-même saisi (comme ce sera le cas pour de nombreuses visions d'Ezéchiel).

Cette mention de l'Euphrate où la ceinture de lin devait être cachée et récupérée dans un état de pourriture serait-elle une allusion à une alliance que Juda aurait conclue avec le grand empire de l'Est (contre le volonté de Dieu) ? La question peut tout au plus être posée.

Il paraît bien plus certain de dire, d'après l'ensemble du passage, que la ceinture de lin qui est cachée et détruite représente plutôt l'orgueil de Juda et de Jérusalem (verset 9), qui, pour n'avoir point écouté le Seigneur, et pour avoir suivi d'autres dieux, ont perdu le sens de leur véritable identité (qui est d'être attachés au Seigneur et à lui seul).


4. PROLONGEMENT.

Jésus nous fait comprendre d'une façon semblable, par une parabole, que sans lui être attachés, de façon à ne faire qu'un avec lui, comme il est lui-même un avec le Père (Jean, 17), hors de lui nous ne pouvons rien faire. Ce que Paul dit autrement , en se servant du thème de l'esclavage :

Jean

15.1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.
15.2 Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.
15.3 Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.
15.4 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
15.5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.
15.6 Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.
15.7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
15.8 Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

Romains

6.16 Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice?
6.17 Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.
6.18 Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. -
6.19 Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. -De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'iniquité, pour arriver à l'iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.
6.20 Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.
6.21 Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd'hui. Car la fin de ces choses, c'est la mort.
6.22 Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.
6.23 Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur.

Jésus effectuera également des gestes hautement symboliques, porteurs d'une réalité qu'il leur communique pour qu'ils la transmettent, comme les gestes eucharistiques de son dernier repas, ou comme des gestes rendant déjà présente et expliquant en profondeur son attitude vécue en sa mort prochaine, ce qu'exprime fortement son geste du lavement des pieds de ses disciples, geste considéré à l'époque comme tellement dégradant qu'un esclave avait le droit de le refuser à son maître.



Seigneur Jésus,
tu es mort pour rassembler dans l'unité tous les enfants de Dieu dispersés
et pour attirer tous les hommes à toi,
de façon à ce que nous soyons tous un en toi comme tu es un avec le Père :
donne-moi de toujours veiller à ne me laisser jamais éloigner ou détacher de toi,
qui es ma seule source de vie et de lumière. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :