Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE L'EVANGILE DE MATTHIEU :


Mt 13:44- " Le Royaume des Cieux est semblable à un trésor qui était caché dans un champ et qu'un homme vient à trouver : il le recache, s'en va ravi de joie vendre tout ce qu'il possède, et achète ce champ.
Mt 13:45- " Le Royaume des Cieux est encore semblable à un négociant en quête de perles fines :
Mt 13:46- en ayant trouvé une de grand prix, il s'en est allé vendre tout ce qu'il possédait et il l'a achetée.



POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Cet Evangile, qui reprend beaucoup de passages de l'Evangile de Marc (qui avait été écrit vers 65), mais en y ajoutant des éléments qu'il partage en grande partie avec Luc, a été très probablement rédigé entre les années 85 et 90.

A parcourir tout ce Livre, on peut se demander s'il a été composé pour des chrétiens d'origine Juive (Judéochrétiens), ou pour des chrétiens d'origine païenne, ou encore pour les deux. Néanmoins, même s'il a été d'abord écrit pour confirmer une communauté Judéochrétienne dans sa découverte de la Bonne Nouvelle de Jésus, cet Evangile est ouvert également à la mission universelle auprès des païens, et il se termine par un envoi en mission par le Christ ressuscité, avec ces paroles : "allez, de toutes les nations, faites des disciples" (28, 18).

On peut diviser cet Evangile en 11 parties, qui se répondent en sens inverse (la 1ère correspondant à la dernière, la 2ème, à l'avant-dernière, etc...), concentrées autour de la 6ème partie, le "Discours en paraboles", qui sert en quelque sorte de "pivot". Nous obtenons ainsi le découpage suivant :

- Naissance de Jésus et commencement de sa mission (1 - 4)
- Bénédictions et Discours sur la montagne (5 - 7)
- Manifestations de l'autorité de Jésus et de ses appels (8 - 9)
- Discours sur la mission (10)
- Jésus rejeté par "cette génération" (11 - 12 )
- Discours en paraboles (13)
- Jésus reconnu par ses disciples (14 - 17)
- Discours sur la manière de vivre en communauté de croyants (18)
- De nouveau, Jésus manifeste son autorité et ses appels (19 - 22)
- Proclamation de situations malheureuses et Discours sur la venue définitive du Royaume (23 - 24)
- Passion, mort et résurrection (26 - 28)

Cette présentation fait ressortir que cet Evangile est bien rythmé par 5 grands discours de Jésus, dans lesquels l'auteur a concentré la majeure partie de son enseignement. Les 5 discours ont souvent fait penser aux 5 livres de Moïse de l'Ancien Testament. On dit volontiers que, pour Matthieu, Jésus est le "Nouveau Moïse".



Avec notre page, nous continuons la lecture du 3ème grand discours de Jésus, le discours parabolique, et nous en arrivons presque au terme.

Après la parabole du semeur et son explication, la parabole du bon grain et de l'ivraie et sa reprise, deux ensembles qui ont permis à .Jésus de parler de l'usage qu'il fait de ce langage et de ce qu'il cherche quand il l'emploie, nous rejoignons ici le groupe des paraboles plus courtes comme celles, lues récemment, de la graine de moutarde ou du levain dans la pâte.


2. MESSAGE.

Ces deux petites paraboles sur le Royaume se ressemblent, en effet, très fort. et, à propos de chacune d'elles, on peut se demander si l'accent est d'abord à mettre sur la valeur inestimable du trésor ou de la perle trouvés, ou sur l'attitude de ceux qui vendent tous leurs biens pour se procurer ce trésor ou cette perle.

La réalité va plutôt dans la direction d'une réaction en chaîne : - le premier temps est celui de la découverte de la valeur inestimable de la perle ou du trésor trouvés, et l'éblouissement provoqué par cette prise de conscience. - Le deuxième temps est celui de la décision existentielle à prendre suite à une telle découverte.

La mention de la "joie" d'avoir trouvé le trésor est également importante: le Royaume des cieux est un trésor tellement hors de prix qu'un homme sage va joyeusment tout sacrifier pour lui. Car ce qui est sacrifié n'est pas du même niveau. Et c'est la chance d'une vie, c'est un tournant radical que de le saisir. Il n'y a pas de demi-mesure en ce domaine.


3. DECOUVERTES.

Le "Royaume des cieux" est désormais mentionné au début de toutes les paraboles qui suivent la première d'entre elles, où il n'en était pas question au départ, Jésus ayant commencé tout de suite le récit de sa parabole du semeur sans aucun préambule (13, 3). Il est clair, toutefois, que le thème de la "semence" était porteur de sens dans l'Ancien Testament (Zacharie, 6, 12 - 13, entre autres).

L'expression "Le Royaume des cieux" vise à la fois une réalité objective (ce que Dieu nous propose comme un état de vie avec lui dans la communion à ce qu'il est), et une situation d'aujourd'hui (le Règne de Dieu dans notre vie, avec toutes les conclusions qui en découlent concrètement dans nos comportements, que nous devons accueillir dans une attitude de foi ouverte).

Ces deux aspects sont cependant inséparables. Quand Paul nous dit que l'achèvement définitif du ciel, c'est "Dieu tout en tous", il se situe bien dans cette perspective (1 Corinthiens, 15, 28). C'est dire que le don qui nous est fait et notre attitude alors coïncident, dans le mystère de Dieu communiqué.


4. PROLONGEMENT.

Paul nous donne son témoignage d'attachement à Jésus, qu'il a découvert d'une façon, nous dit-il, qui est la reprise de ce que Jésus nous propose dans ces deux petites paraboles de la perle et du trésor. Relisons ce texte magnifique, qu'il nous vaut la peine de faire nôtre pour situer au mieux, de façon positive, notre rencontre de Jésus le Christ :

Ph 3:7- Mais tous ces avantages dont j'étais pourvu, je les ai considérés comme un désavantage, à cause du Christ.
Ph 3:8- Bien plus, désormais je considère tout comme désavantageux à cause de la supériorité de la connaissance du Christ Jésus mon Seigneur. A cause de lui j'ai accepté de tout perdre, je considère tout comme déchets, afin de gagner le Christ,
Ph 3:9- et d'être trouvé en lui, n'ayant plus ma justice à moi, celle qui vient de la Loi, mais la justice par la foi au Christ, celle qui vient de Dieu et s'appuie sur la foi ;
Ph 3:10- le connaître, lui, avec la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances, lui devenir conforme dans sa mort,
Ph 3:11- afin de parvenir si possible à ressusciter d'entre les morts.
Ph 3:12- Non que je sois déjà au but, ni déjà devenu parfait ; mais je poursuis ma course pour tâcher de saisir, ayant été saisi moi-même par le Christ Jésus.
Ph 3:13- Non, frères, je ne me flatte point d'avoir déjà saisi ; je dis seulement ceci : oubliant le chemin parcouru, je vais droit de l'avant, tendu de tout mon être,
Ph 3:14- et je cours vers le but, en vue du prix que Dieu nous appelle à recevoir là-haut, dans le Christ Jésus.



Seigneur Jésus,
apprends moi à vraiment reconnaître, comme Saint Paul, que je n'ai pas d'autre trésor que toi,
et à vivre tous les instants de mon existence dans cette certitude,
et la découverte sans cesse renouvelée de tout ce que tu es pour Dieu,
comme de tout ce que tu es pour chacune et chacun d'entre nous. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :