Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE L'EVANGILE DE MATTHIEU :


Mt 14:1- En ce temps-là, la renommée de Jésus parvint aux oreilles d'Hérode le tétrarque,
Mt 14:2- qui dit à ses serviteurs : " Celui-là est Jean le Baptiste ! Le voilà ressuscité des morts : d'où les pouvoirs miraculeux qui se déploient en sa personne ! "
Mt 14:3- C'est qu'en effet Hérode avait fait arrêter, enchaîner et emprisonner Jean, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe son frère.
Mt 14:4- Car Jean lui disait : " Il ne t'est pas permis de l'avoir. "
Mt 14:5- Il avait même voulu le tuer, mais avait craint la foule, parce qu'on le tenait pour un prophète.
Mt 14:6- Or, comme Hérode célébrait son anniversaire de naissance, la fille d'Hérodiade dansa en public et plut à Hérode
Mt 14:7- au point qu'il s'engagea par serment à lui donner ce qu'elle demanderait.
Mt 14:8- Endoctrinée par sa mère, elle lui dit : " Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. "
Mt 14:9- Le roi fut contristé, mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda de la lui donner
Mt 14:10- et envoya décapiter Jean dans la prison.
Mt 14:11- Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère.
Mt 14:12- Les disciples de Jean vinrent prendre le cadavre et l'enterrèrent ; puis ils allèrent informer Jésus.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Cet Evangile, qui reprend beaucoup de passages de l'Evangile de Marc (qui avait été écrit vers 65), mais en y ajoutant des éléments qu'il partage en grande partie avec Luc, a été très probablement rédigé entre les années 85 et 90.

A parcourir tout ce Livre, on peut se demander s'il a été composé pour des chrétiens d'origine Juive (Judéochrétiens), ou pour des chrétiens d'origine païenne, ou encore pour les deux. Néanmoins, même s'il a été d'abord écrit pour confirmer une communauté Judéochrétienne dans sa découverte de la Bonne Nouvelle de Jésus, cet Evangile est ouvert également à la mission universelle auprès des païens, et il se termine par un envoi en mission par le Christ ressuscité, avec ces paroles : "allez, de toutes les nations, faites des disciples" (28, 18).

On peut diviser cet Evangile en 11 parties, qui se répondent en sens inverse (la 1ère correspondant à la dernière, la 2ème, à l'avant-dernière, etc...), concentrées autour de la 6ème partie, le "Discours en paraboles", qui sert en quelque sorte de "pivot". Nous obtenons ainsi le découpage suivant :

- Naissance de Jésus et commencement de sa mission (1 - 4)
- Bénédictions et Discours sur la montagne (5 - 7)
- Manifestations de l'autorité de Jésus et de ses appels (8 - 9)
- Discours sur la mission (10)
- Jésus rejeté par "cette génération" (11 - 12 )
- Discours en paraboles (13)
- Jésus reconnu par ses disciples (14 - 17)
- Discours sur la manière de vivre en communauté de croyants (18)
- De nouveau, Jésus manifeste son autorité et ses appels (19 - 22)
- Proclamation de situations malheureuses et Discours sur la venue définitive du Royaume (23 - 24)
- Passion, mort et résurrection (26 - 28)

Cette présentation fait ressortir que cet Evangile est bien rythmé par 5 grands discours de Jésus, dans lesquels l'auteur a concentré la majeure partie de son enseignement. Les 5 discours ont souvent fait penser aux 5 livres de Moïse de l'Ancien Testament. On dit volontiers que, pour Matthieu, Jésus est le "Nouveau Moïse".


Avec notre page, qui se situe dans la 7ème division de l'Evangile de Matthieu (selon le schéma indiqué plus haut), nous avançons dans la partie du ministère de Jésus, au cours de laquelle il commence de se rapprocher de Jérusalem, tout en faisant découvrir à ses disciples le sens authentique, et inattendu pour eux, de sa mission, et en les préparant progressivement à son "heure" de passage au Père en sa passion-mort-résurrection.


2. MESSAGE.

Après les gens de Nazareth, voici qu'Hérode, le Prince de Galilée, s'interroge à son tour, et sans plus de résultats, sur l'identité de Jésus, dont il entend parler des miracles qu'il effectue.

Comme ce roi meurtrier se met à identifier Jésus à Jean-Baptiste, qui serait ressuscité des morts, Matthieu nous raconte brièvement ce que fut le sort de Jean Baptiste, avec cependant beaucoup moins de détails que nous en fournit Marc dans son Evangile.

Cette page nous relate d'abord l'attitude courageuse de Jean, qui n'hésite pas à reprocher son adultère à ce roi, avant de nous montrer les conséquences de la légèreté d'Hérode, qui s'engage sous serment de façon inconditionnelle, et préfère ensuite ne pas perdre la face devant ses invités plutôt que de respecter la vie d'un Prophète qu'il savait pourtant être très populaire.

D'où cette exécution sommaire à la demande d'une femme vengeresse et sanguinaire.

Ce martyre de Jean Baptiste nous est raconté au moment où Jésus vient de se reconnaître publiquement prophète lors de son passage en son village de Nazareth, comme une sorte d'anticipation de ce que sera bientôt de destin terrestre de Jésus lui-même.


3. DECOUVERTES.

Après nous avoir expliqué quelles étaient les racines de l'incroyance, à partir du discours en paraboles de Jésus, Matthieu nous montre, coup sur coup, dans le passage de Jésus à Nazareth, qui précède immédiatement notre page, comme dans cette page elle-même, jusqu'où le manque d'accueil et d'ouverture peut conduire, en matière d'aveuglement, de malentendu (prendre Jésus pour Jean Baptiste ressuscité), ou de meurtre.

Il existe beaucoup de parallélismes entre la mort de Jean Baptiste et celle de Jésus : - tous les deux sont saisis (14, 3 et 21, 46; 26, 50), - tous les deux sont liés (14, 3 et 27, 2), - tous les deux sont exécutés comme des criminels sur l'ordre d'un responsable officiel de gouvernement (Hérode et Pilate), qui se font forcer la main par d'autres et un peu malgré eux (14, 6 - 11 et 27, 11 - 26), - leur corps mort à l'un et à l'autre est ensuite récupéré par leurs disciples qui se chargent de leur inhumation, - tous les deux sont considérés comme prophètes par le peuple (14, 5 - 21, 46).

De plus, dans la mesure où, selon Matthieu (11, 14), Jean Baptiste est identifié à Elie qui serait de retour, selon la prophétie de Malachie en son chapitre 3 , nous rencontrons des situations semblables pour les deux prophètes Elie et Jean Baptiste : aux chapitres 17 - 19 du 1er Livre des Rois, Elie fait des reproches à Achab, tandis que la mauvaise et païenne reine Jézabel cherche à le faire périr, si bien que la comparaison va presque de soi entre Hérode et Achab, d'une part, ainsi qu'entre Hérodiade et Jézabel, d'autre part..

Et ce, d'autant plus que, dans le passage suivant de notre Evangile de Matthieu, Jésus va se comporter exactement comme le successeur d'Elie, le prophète Elisée, en multipliant les pains (14, 13 - 21 et 2 Rois, 4, 42 - 44).


4. PROLONGEMENT.

De même que Jean Baptiste nous est présenté dans tous les Evangiles et les autres écrits du Nouveau Testament comme celui dont la mission prophétique était de préparer les chemins de Jésus le Messie, d'en anticiper le message par son invitation faite à tous de se convertir, comme d'en signifier la mort par sa propre mort de martyr, de même sommes-nous appelés, à notre tour, à reproduire en tous points l'image de Jésus, dans la force et la présence en nous de son Esprit Saint :

Jn 3:27- Jean répondit : " Un homme ne peut rien recevoir, si cela ne lui a été donné du ciel.
Jn 3:28- Vous-mêmes, vous m'êtes témoins que j'ai dit : "Je ne suis pas le Christ, mais je suis envoyé devant lui. "
Jn 3:29- Qui a l'épouse est l'époux ; mais l'ami de l'époux qui se tient là et qui l'entend, est ravi de joie à la voix de l'époux. Telle est ma joie, et elle est complète.
Jn 3:30- Il faut que lui grandisse et que moi je décroisse.

Ac 13:24- Jean, le précurseur, avait préparé son arrivée en proclamant à l'adresse de tout le peuple d'Israël un baptême de repentance.
Ac 13:25- Au moment de terminer sa course, Jean disait : "Celui que vous croyez que je suis, je ne le suis pas ; mais voici venir après moi celui dont je ne suis pas digne de délier la sandale. "

Rm 8:28- Et nous savons qu'avec ceux qui l'aiment, Dieu collabore en tout pour leur bien, avec ceux qu'il a appelés selon son dessein.
Rm 8:29- Car ceux que d'avance il a discernés, il les a aussi prédestinés à reproduire l'image de son Fils, afin qu'il soit l'aîné d'une multitude de frères.



Seigneur Jésus,
tu nous as annoncé que là où tu serais, là aussi seraient tes serviteurs,
et que la résistance et la persécution que tu avais rencontrées
seraient également le lot de tous ceux qui te suivent,
avec l'assurance toutefois que le Père et toi, dans l'Esprit,
les accompagneraient et les rendraient forts en toutes circonstances :
donne-moi de ne jamais reculer devant toutes les formes de témoignage que tu attends de moi,
et de me laisser conduire, par toi, à proclamer la vérité toute entière de l'amour miséricordieux
que tu es venu accomplir et révéler parmi nous,
comme étant le secret le plus profond du Dieu vivant qui nous sauve. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :