Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Philippiens

1.18 Qu'importe? De toute manière, que ce soit pour l'apparence, que ce soit sincèrement, Christ n'est pas moins annoncé: je m'en réjouis, et je m'en réjouirai encore.
1.19 Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l'assistance de l'Esprit de Jésus Christ,
1.20 selon ma ferme attente et mon espérance que je n'aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort;
1.21 car Christ est ma vie, et la mort m'est un gain.
1.22 Mais s'il est utile pour mon oeuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer.
1.23 Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur;
1.24 mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair.
1.25 Et je suis persuadé, je sais que je demeurerai et que je resterai avec vous tous, pour votre avancement et pour votre joie dans la foi,
1.26 afin que, par mon retour auprès de vous, vous ayez en moi un abondant sujet de vous glorifier en Jésus Christ.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

La Lettre aux Philippiens est, avec le billet à Philémon, la letre la plus personnelle de Paul, lettre d'amicale exhortation, mais aussi d'encouragement de la part d'un fondateur de communauté.

Dans cette lettre, Paul vise surtout, par delà les situations pratiques qu'il évoque, à fortifier l'engagrment des Philippiens dans leur vie chrétienne. Paul les invite ainsi à imiter le Christ, comme il le fait lui-même, de façon à croître à l'image de Jésus dans leur foi et dans leur action.

D'un bout à l'autre de cette épître, telle qu'elle se présente à nous aujourd'hui, Paul invite ses lecteurs à approfondir le message du Christ, ainsi qu'à le vivre dans la joie.

Dans cette lettre, Paul fait allusion également aux souffrances éprouvées par les Philippiens à cause du Christ (1, 27 - 30 et 2, 15 - 17). Il parle également d'opposants (1, 28) : il peut s'agir soit d'autorités civiles, soit de paîens, soit de Juifs non convertis, soit de chrétiens issus du Judaïsme et opposés à Paul.

Certains pensent que Paul a écrit cette lettre de Rome, où il était, sinon emprisonné, du moins en résidence imposée et surveillée, au début des années 60. D'autres datent cette lettre du milieu des années 50, et la disent écrite depuis Ephèse, où Paul aurait été en détention.

D'autres enfin, distinguent, dans le texte qui nous est parvenu, trois différentes lettres aux Philippiens, toutes écrites vers 53 - 54 depuis Ephèse : - une lettre, " A", la première, très courte, comprenant les versets 4, 10 - 20, et remerciant les P¨hilippiens de leur assistance financière, - une 2ème lettre, "B", envoyée un peu plus tard de prison, où Paul se trouve alors, jouissant cependant d'une certaine marge de liberté, et comprenant les extraits 1, 3 - 3,1 et 4, 2 - 9, de notre présente lettre canonique, - une 3ème lettre, "C", lettre d'avertissement aux Philippiens (3, 2 - 4, 1), face à la perspective d'arrivée chez eux de chrétiens issus du Judaïsme, opposés à l'enseignement de Paul, et prônant la nécessité de la circoncision et de la pratique de la Loi de Moïse pour tous les disciples de Jésus, comme l'atteste fortement, de son côté, la Lettre aux Galates.


2. MESSAGE.

Paul, ayant constaté que certains annoncent Jésus avec des arrière-pensées de rivalité ou d'envie par rapport à lui, ne s'en réjouit pas moins que, de toute façon, le Christ soit annoncé (1, 14 - 18).

En prison, où il se trouve alors, incertain de son sort, Paul demeure serein et rempli d'assurance. Quoi qu'il puisse lui arriver, il se sait, en sa vie ou en sa mort corporelles, associé au mystère du Christ. Pour lui, entrer dans le mystère de la résurrection du Christ, et par là, de l'unité totale avec lui, représente, dans sa foi , la meilleure solution.

Il estime cependant, que, dans la mesure où sa mission n'est pas terminée et où il serait libéré de prison, l'urgence de sa mission auprès de ses Eglises, et particulièrement des Philippiens, s'impose à lui.


3. DECOUVERTES.

Ce passage a une forte tonalité de joie, d'espérance et de confiance dans le Seigneur. En particulier, au verset 19, qui est le verset "pivot" de tout ce passage, Paul cite le Livre de Job, 13, 16, en sa version grecque. Il envisage son salut, soit sous la forme de sa sortie de prison, soit selon le message de la rédemption finale (voir 1, 28 et 3, 20).

Que Paul doive mourir ou continuer de vivre, le Christ sera exalté en lui, car, pour lui, vivre c'est le Christ, et rien ne peut l'en séparer, pas même la mort. Notons ici la très grande sérénité de l'apôtre.

C'est en discernant la volonté de Jésus que Paul estime qu'il doit survivre pour continuer d'assurer sa mission d'évangélisation.


4. PROLONGEMENT.

Essayons, avec la grâce de Dieu, et dans l'Esprit Saint que nous avons reçu, de vivre la sérénité de Paul en toutes les situations que nous rencontrons, et son équlibre spirituel face à la vie ou face à la mort, sûrs comme lui que le Seigneur est "avec-nous".

Laissons ainsi se développer en nous cette confiance et cette assurance que nous vivons toujours ainsi "avec Jésus" et "pour Jésus".



SEIGNEUR JESUS,
DE MÊME QUE TU N'AS JAMAIS CHERCHE RIEN D'AUTRE
QUE DE VIVRE, EN TOUS TES INSTANTS,
SELON LA VOLONTE DU PERE,
CAR TU NE FAIS QU'UN AVEC LE PERE,
TON APÔTRE PAUL N'A MANIFESTE D'AUTRE DESIR
QUE DE MENER SON EXISTENCE POUR TOI ET AVEC TOI
DANS LA VIE COMME DANS LA MORT,
CAR IL AVAIT LA CONVICTION, ANCREE EN LUI,
QUE RIEN NE POUVAIT LE SEPARER DE TOI :
CREUSE EN MOI CETTE CERTITUDE PROFONDE QUE,
PAR L'ESPRIT SAINT QUE TU M'AS DONNE,
TU DEMEURES EN MOI POUR QUE JE NE FASSE QU'UN AVEC TOI,
DE FAçON A CE QUE JE DESIRE ARDEMMENT REPRODUIRE
VISIBLEMENT TON IMAGE DANS TOUS MES COMPORTEMENTS,
AFIN QUE TU SOIS, EN MOI, MANIFESTE AU MONDE,
A MESURE QUE JE SUIS SAISI EN TOI. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :