Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Philippiens

1.1 Paul et Timothée, serviteurs de Jésus Christ, à tous les saints en Jésus Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres:
1.2 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ!
1.3 Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous,
1.4 ne cessant, dans toutes mes prières pour vous tous,
1.5 de manifester ma joie au sujet de la part que vous prenez à l'Évangile, depuis le premier jour jusqu'à maintenant.
1.6 Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ.
1.7 Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon coeur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l'Évangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi.
1.8 Car Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus Christ.
1.9 Et ce que je demande dans mes prières, c'est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence
1.10 pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ,
1.11 remplis du fruit de justice qui est par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

Bible L Segond.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

La Lettre aux Philippiens est, avec le billet à Philémon, la letre la plus personnelle de Paul, lettre d'amicale exhortation, mais aussi d'encouragement de la part d'un fondateur de communauté.

Dans cette lettre, Paul vise surtout, par delà les situations pratiques qu'il évoque, à fortifier l'engagrment des Philippiens dans leur vie chrétienne. Paul les invite ainsi à imiter le Christ, comme il le fait lui-même, de façon à croître à l'image de Jésus dans leur foi et dans leur action.

D'un bout à l'autre de cette épître, telle qu'elle se présente à nous aujourd'hui, Paul invite ses lecteurs à approfondir le message du Christ, ainsi qu'à le vivre dans la joie.

Dans cette lettre, Paul fait allusion également aux souffrances éprouvées par les Philippiens à cause du Christ (1, 27 - 30 et 2, 15 - 17). Il parle également d'opposants (1, 28) : il peut s'agir soit d'autorités civiles, soit de paîens, soit de Juifs non convertis, soit de chrétiens issus du Judaïsme et opposés à Paul.

Certains pensent que Paul a écrit cette lettre de Rome, où il était, sinon emprisonné, du moins en résidence imposée et surveillée, au début des années 60. D'autres datent cette lettre du milieu des années 50, et la disent écrite depuis Ephèse, où Paul aurait été en détention.

D'autres enfin, distinguent, dans le texte qui nous est parvenu, trois différentes lettres aux Philippiens, toutes écrites vers 53 - 54 depuis Ephèse : - une lettre, " A", la première, très courte, comprenant les versets 4, 10 - 20, et remerciant les P¨hilippiens de leur assistance financière, - une 2ème lettre, "B", envoyée un peu plus tard de prison, où Paul se trouve alors, jouissant cependant d'une certaine marge de liberté, et comprenant les extraits 1, 3 - 3,1 et 4, 2 - 9, de notre présente lettre canonique, - une 3ème lettre, "C", lettre d'avertissement aux Philippiens (3, 2 - 4, 1), face à la perspective d'arrivée chez eux de chrétiens issus du Judaïsme, opposés à l'enseignement de Paul, et prônant la nécessité de la circoncision et de la pratique de la Loi de Moïse pour tous les disciples de Jésus, comme l'atteste fortement, de son côté, la Lettre aux Galates.


2. MESSAGE.

En commençant sa Lettre aux Philippiens, Paul souscrit à l'usage de saluer ses correspondants et de rendre grâces pour la manière dont ils mènent leur vie chrétienne.

Il le fait cependant dans un langage qui dépasse le caractère convenu de ces formules en exprimant une très grande affection pour cette communauté avec laquelle il entretient une relation de grande intimité.

C'est ainsi qu'il n'hésite pas à leur déclarer qu'il les porte en son coeur, et prie de façon très belle et très claire pour leur croissance dans la foi, l'espérance et la charité.


3. DECOUVERTES.

Dans les versets 1 - 2, qui constituent l'adresse de cette Lettre, Paul inclut Timothée avec lui, comme il le fait, avec lui ou d'autres, dans sept de ses lettres, sans en faire pour autant des co-auteurs au sens fort du terme.

A noter qu'en 2, 19 - 24, Paul mentionnera Timothée à la 3ème personne, en parlant de lui, comme de lui-même, en tant qu'esclaves du Christ Jésus.

Bien que les mots traduits par "évêques" et "diacres" viennent du grec de Paul, leur sens a tellement varié depuis lors qu'il vaut mieux éviter de les traduire ainsi dans nos langues modernes.

L'ensemble d'action de grâce et de prière des versets 3 - 11 ressemble à une "ouverture musicale" qui anticipe la plupart des thèmes qui vont suivre et être développés dans la Lettre : la joie, la communion, le partage, être, agir ou vivre "ensemble"...

Au verset 7, on peut grammaticalement aussi bien comprendre que "Paul porte ses amis Philippiens dans son coeur", que l'inverse, à savoir que ce sont "ses amis qui le portent (par exemple dans sa captivité)". Quel que soit le choix adopté, il s'agit de toute façon d'une relation mutuelle.

Au verset 9, lorsque Paul demande dans sa prière que ses amis Philippiens croissent dans leur capacité d'aimer, il précise cette dernière comme étant également une "expérience de connaissance pénétrante intme" qui discerne les valeurs profondes de toutes choses. On souligne volontiers que les termes grecs employés ici par Paul sont proches de ceux des Philosophes Stoïciens.


4. PROLONGEMENT.

La lettre aux Philippiens est bien celle où, d'un bout à l'autre, Paul se confie aux Philippiens, qui nous apparaissent comme la communauté dont il s'est montré de loin le plus proche. Cette Eglise appartient aux Eglises de Macédoine, que Paul cite souvent en exemple à l'Eglise de Corinthe, par exemple à propos de sa quête pour les pauvres de Jérusalem (1 Corinthiens, 8 - 9,et 2 Corinthiens, 8).

Cette proximité de l'apôtre le conduira à écrire dans cette Lettre le meilleur témoignage sur son propre cheminement de croyant, depuis sa conversion (Philippiens, 3, 7 et suivants), nous dévoilant à quel point Paul est le seul auteur du Nouveau Testament qui nous partage sa vie de foi en s'engageant personnellement.

En le lisant, nous sommes appelés à nous situer comme lui, personnellement, face à nos frères et soeurs, soit en les saluant comme tels, soit en n'oubliant pas de rendre grâce toujours pour ce que Dieu, par le Christ, accomplit en eux dans l'Esprit, et de prier pour leur croissance spirituelle.



Seigneur Jésus,
insère en nos coeurs par ton Esprit Saint
ta capacité, vécue par Paul, de vivre dans une authentique relation de communion
avec tous nos frères et soeurs que nous rencontrons sur nos chemins. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :