Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DE L'EVANGILE DE LUC :


Lc 5:12- Et il advint, comme il était dans une ville, qu'il y avait un homme plein de lèpre. A la vue de Jésus, il tomba sur la face et le pria en disant : " Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. "
Lc 5:13- Il étendit la main et le toucha, en disant : " Je le veux, sois purifié. " Et aussitôt la lèpre le quitta.
Lc 5:14- Et il lui enjoignit de n'en parler à personne : " Mais va-t'en te montrer au prêtre, et offre pour ta purification selon ce qu'a prescrit Moïse : ce leur sera une attestation. "
Lc 5:15- Or, la nouvelle se répandait de plus en plus à son sujet, et des foules nombreuses s'assemblaient pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies.
Lc 5:16- Mais lui se tenait retiré dans les déserts et priait.


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Luc est l'auteur d'une oeuvre en deux volumes qui se suivent, et sont écrits pour être lus en suivant : l'Evangile, et les Actes des Apôtres. Luc nous est régulièrement présenté comme disciple et accompagnateur de Paul, bien que nous ne trouvions rien dans son oeuvre des grands thèmes théologiques développés dans les Epîtres de Paul.

Luc a écrit ses 2 Livres entre les années 80 et 90 de notre ère, soit plus de 50 ans après la mort de Jésus, 30 ans après les lettres authentiques de Paul, et quelque 20 ans après l'Evangile de Marc. Ce qui ne veut pas dire que les traditions qu'il reprend ne sont pas aussi anciennes que celles de ceux qui ont écrit avant lui. Cela indique toutefois qu'il s'adresse à des communautés chrétiennes déjà différentes, pour leur annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus.

Son Evangile se déroule en huit étapes :
- un Prologue (Luc, 1, 1 - 4) au destinataire de cet Evangile, un certain Théophile, dont nous ne savons rien par ailleurs, Prologue auquel fait écho le Prologue des Actes des Apôtres (Actes, 1, 1 - 5).
- un résumé de toute la Bonne Nouvelle de Jésus, en qui toutes les promesses de Dieu sont accomplies, autour du thème de son Enfance (Luc, 1, 5 - 2, 52).
- la préparation de son ministère public (Luc, 3, 1 - 4, 13).
- le ministère de Jésus en Galilée (Luc, 4, 14 - 9, 50).
- le voyage de Jésus vers Jérusalem (Luc, 9, 51 - 19, 27).
- le rejet de Jésus par Jérusalem (Luc, 19, 28 - 21, 38).
- le dernier repas de Jésus et sa mise au rang des pécheurs dans sa condamnation et son éxécution (Luc, 22, 1 - 23, 56a).
- la victoire décisive de Jésus, sa promesse de l'Esprit et son ascension (Luc, 23, 56b - 24, 53).



Cette scène est tirée de la période du ministère de Jésus en Galilée, première grande partie de sa mission.


2. MESSAGE.

Dans la liturgie Catholique Romaine, les textes d'Evangile choisis pour les jours qui suivent la Fête de l'Epiphanie, dans ce temps de l'Avent-Noël-Epiphanie, continuent de nous révéler qui est Jésus, à travers quelques aspects choisis de sa mission.

Dans cette guérison/purification d'un lépreux, Jésus commence par affirmer qu'il a la capacité, et la volonté, de purifier cet homme qui s'adresse à lui en le nommant "Seigneur". Puis, passant à l'acte, il touche cet homme et le libère de sa maladie impure.

Du même coup, Jésus se situe par rapport à la Loi Juive : d'une part, il l'enfreint, en touchant cet homme, dont il devait demeurer à distance en raison de son impureté légale (car pour Jésus purifier et guérir cet homme représente une nécessité et une urgence qui "dépassent" la Loi), d'autre part, il la respecte en demandant au lépreux guéri d'aller faire reconnaître officiellement par le prêtre Juif qu'il est libéré de sa maladie et peut donc réintégrer normalement la société.

En outre, Jésus demande qu'on ne divulgue pas la guérison qu'il vient d'accomplir, pour la raison, semble-t-il, qu'il ne veut pas que son action soit mal interprétée et perde sa valeur de "signe" de la purification totale de tout homme qu'il est venu réaliser en tant que salut de Dieu et entrée dans le Royaume des cieux. Loin de chercher la publicité, il se retire au désert pour prier, et situer ainsi l'authenticité de sa mission.




3. DECOUVERTES.

Déjà, dans cet épisode, Jésus apparaît en tension avec les autorités religieuses de son peuple, dans la mesure où il conteste les institutions religieuses d'Israël. En effet, lorsqu'il demande au lépreux guéri d'observer la Loi, il le fait en se plaçant lui-même au dessus de cette Loi et en la dépassant, au nom de sa mission.

Même s'il tient à ce qu'on ne divulgue pas son action de purification du lépreux, Jésus, en demandant à ce dernier d'aller faire constater sa guérison, ne peut pas ne pas attirer l'attention sur lui, l'auteur de cette purification.

Ce "signe" accompli par Jésus montre qu'il est venu libérer tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, vivent dans l'oppression, selon le texte d'Isaïe qu'il avait choisi de lire et de commenter dans la synagogue de Nazareth, en Luc, 4, 14 - 22.

Luc est l'Evangéliste qui nous montre le plus l'importance de la prière dans la vie et le ministère de Jésus, et principalement à l'occasion de chaque événement important ou étape nouvelle de sa mission.


4. PROLONGEMENT.

La victoire de Jésus sur toute sorte de mal, maladie ou infirmité, est l'annonce de sa victoire totale, qui purfie les hommes de leurs péchés et leur fait don de l'authentique liberté des enfants de Dieu :


Col 2:12- ensevelis avec lui lors du baptême, vous en êtes aussi ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la force de Dieu qui l'a ressuscité des morts.
Col 2:13- Vous qui étiez morts du fait de vos fautes et de votre chair incirconcise, Il vous a fait revivre avec lui ! Il nous a pardonné toutes nos fautes !


Col 2:20- Du moment que vous êtes morts avec le Christ aux éléments du monde, pourquoi vous plier à des ordonnances comme si vous viviez encore dans ce monde ?
Col 2:21- " Ne prends pas, ne goûte pas, ne touche pas ",
Col 2:22- tout cela pour des choses vouées à périr par leur usage même ! Voilà bien les prescriptions et doctrines des hommes !
Col 2:23- Ces sortes de règles peuvent faire figure de sagesse par leur affectation de religiosité et d'humilité qui ne ménage pas le corps ; en fait elles n'ont aucune valeur pour l'insolence de la chair.



SEIGNEUR JESUS,
EN RELISANT TA MANIERE D'EXERCER TON MINISTERE, NOUS MESURONS
A QUEL POINT PRIMAIT POUR TOI L'ESSENTIEL, QUI ETAIT DE REALISER
LA VOLONTE DU PERE, ET DE PRESENTER LE PLAN DE SALUT DE DIEU,
DANS TOUTE SON AUTHENTICITE, DE LIBERATION TOTALE ET INTERIEURE
DE TOUS LES HOMMES, QUE TU ETAIS VENU SAUVER PAR TA PAROLE PROPHETIQUE,
TON ENGAGEMENT UNIQUE DE SERVITEUR DE TOUS, ET DE REVELATEUR
DE LA MISERICORDE GRATUITE DE DIEU, QUI, PAR TOI, NOUS PURIFIE
ET NOUS TRANSFORME, AFIN QUE NOUS PUISSIONS PARTAGER SA VIE
EN DEVENANT SES FILS, ET C'EST POURQUOI, TU AGIS TOUJOURS
DANS LA VERITE ET LA FIDELITE A TA MISSION :
DONNE-MOI CE MÊME SOUCI DE VERITE, LORSQUE JE TE SUIS
EN QUALITE DE DISCIPLE, ET ME SAIS CHARGé PAR TOI
DE TEMOIGNER DE TA BONNE NOUVELLE, ET D'EN VIVRE,
DEVANT TOUS LES HOMMES ET FEMMES QUE JE RENCONTRE . AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :