Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DE LA PREMIER LETTRE DE JEAN :


1 Jean 4

4.7 Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
4.8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
4.9 L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
4.10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés


POUR RUMINER LA PAROLE :

1. SITUATION.

Beaucoup, mais pas tous, considèrent que la 1ère lettre de Jean doit être lue à la suite et en complément de l'Evangile de Jean, et doit donc pour cela être considérée comme écrite par le même auteur, que l'on pense être l'Apôtre Jean, qui se déclare, dans l'Evangile, "le disciple que Jésus aimait".

Indépendamment des obscurités qui demeurent concernant soit l'auteur unique, soit des auteurs multiples de l'Evangile et des 3 Lettres attribuées à Jean, ces 4 documents tirent leur origine d'une même école d'interprétation des paroles et des actions de Jésus, école que l'on nomme volontiers "la communauté du disciples que Jésus aimait".

Quant aux dates de composition de ces 4 textes, la majorité des spécialistes les situent les uns par rapport aux autres selon un ordre de composition qui correspond à la place qu'ils occupent dans le Nouveau Testament : l'Evangile, puis la 1ère Lettre , puis la 2ème Lettre, et finalement, la 3ème Lettre de Jean.

Autre constatation : dans ces 3 Lettres, surtout dans la 1ère, il est question de divisions dans la communauté, où l'on doit se séparer de ceux qui "nient que Jésus est venu dans la chair", et sont, pour cette raison, appelés "anti-christs" (1 Jean, 2, 18 - 19 et 4, 2 - 3; 2 Jean, 4, 9).

Si la 2ème et la 3ème Lettre de Jean sont, à l'évidence, des "Lettres" adressées à un ou plusieurs destinataires, la 1ère Lettre ressemble plutôt à une "homélie", difficile à structurer, mais qui se présente comme porteuse d'une message d'exhortation et d'assurance.

On peut toutefois trouver un "fil directeur" de cette 1ère Lettre en l'unifiant autour du thème de notre "communion avec Dieu", dont 3 séries de critères nous sont proposés : - nous sommes en communion avec Dieu en participant à la lumière de Dieu (dans laquelle il nous faut marcher, libérés du péché, dans l'amour et dans la foi : 1, 5 - 2, 28), - nous sommes en communion avec Dieu dans la mesure où nous sommes enfants de Dieu (par la pratique de la justice, en ne péchant pas, puis de la charité, à l'exemple du Fils de Dieu, et du discernement dans la foi : 2, 29 - 4, 6), - nous sommes en communion avec Dieu dans la réception de son amour (amour qui vient de Dieu, lui-même défini comme "Amour", et qui s'enracine dans la foi, laquelle est bien la racine de la charité : 4, 7 - 5, 12)


2. MESSAGE.

La communion avec Dieu nous est définie maintenant en de fortes phrases qui nous précisent la relation qui existe entre Dieu et sa capacité d'aimer.

L'amour vient de Dieu. Dieu est amour. Il s'est manifesté ainsi dans l'initiative qu'il a prise, entièrement gratuitement, d'envoyer de lui-même son Fils unique avec la mission de nous sauver en nous purifiant de tout péché. Ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais bien l'inverse.

En conséquence, nous devons nous laisser saisir par cet amour de Dieu, puisque Dieu a fait de nous ses enfants. Si nous entrons dans cette "logique" de l'amour gratuit, nous "connaissons" Dieu, au sens fort du terme, car notre démarche d'amour se trouve pleinement associée à la sienne. Sinon nous ne pouvons pas "connaître" Dieu de façon authentique.


3. DECOUVERTES.

Avec ce passage commence la 3ème et dernière partie de cette Lettre, qui nous détaille les critères de notre communion avec Dieu, autour de ce thème de l'amour qui vient de Dieu, qui est amour : alors que dans la 1ère partie, l'amour avait été évoqué comme devant être notre attitude (2, 3 - 11), que dans la 2ème partie, il se donnait à découvrir dans l'attitude du Christ (3, 11 - 24), il nous est présenté ici dans son origine divine (4, 7 - 9. 16).

L'amour authentique vient de Dieu et se manifeste dans l'envoi du Fils "unique", cet adjectif "unique" impliquant la divinité et la pré-existence du Christ, ainsi que sa dignité "d'image parfaite du Père", en son humanité.

Cette connaissance de Dieu que nous acquérons dans la mesure où elle s'enracine dans l'accueil de son amour, et le prolongement que nous lui donnons dans l'amour de nos frères et de nos soeurs, se fait de façon progressive : "nés" de Dieu, nous pratiquons l'amour fraternel, et découvrons ainsi qui est Dieu en profondeur, dans l'expérience que nous vivons de cet amour reçu et partagé.

Après nous avoir dit que Dieu est "Esprit" (Jean, 4, 24), que Dieu est "Lumière" (1 Jean,, 1, 5), l'auteur - ou les auteurs - de l'Evangile de Jean et de cette 1ère Lettre de Jean, nous affirme(nt) maintenant, à partir de ce qu'a révélé l'attitude de Jésus, que Dieu est "Amour", ce qui nous est dit se manifester dans l'amour réciproque du Père et du Fils (Jean, 3; 35; 5, 20; 10, 17; 15, 9; 17, 26).

La formule "en victime d'expiation pour nos péchés", du verset 10, évoque le comportement volontaire de Jésus Christ disant "OUI" au Père jusqu'au bout, en prenant tous les risques dans sa mission de salut à l'égard de tous les hommes qu'il libère du péché.


4. PROLONGEMENT.

Cet amour qui vient de Dieu est le sommet du don que Dieu nous fait de lui-même, et que rien donc ne peut surpasser. Ce don est lié au don qu'il nous fait de son Esprit. Et c'est ce que Paul, de son côté, constate à plusieurs reprises :


Romains 8

8.31 Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
8.32 Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?
8.33 Qui accusera les élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie!
8.34 Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!


Romains 5

5.5 Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné.
5.6 Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.
5.7 A peine mourrait-on pour un juste; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien.
5.8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.


1 Corinthiens 13

13.1 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.
13.2 Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.
13.3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.



SEIGNEUR JESUS,
PLUS NOUS TE DECOUVRONS DANS TA REALITE PROFONDE,
QUI S'EXPRIME EN TA PAROLE ET TES GESTES DE MISERICORDE,
ET CE JUSQU'A TON ENGAGEMENT SUPRÊME DANS TON "OUI" AU PERE,
ET LE SERVICE DE TOUS TES FRERES ET SOEURS,
ET PLUS NOUS COMPRENONS QUE "DIEU EST AMOUR", ET QUE,
DANS L'ESPRIT SAINT QUI VIENT DU PERE ET QUE
TU NOUS COMMUNIQUES, NOUS RECEVONS EN PARTAGE
CETTE EXPERIENCE MÊME DE DIEU QUI AIME :
OUVRE-MOI SANS CESSE DAVANTAGE A CE DON
INEGALABLE, AFIN QUE JE ME LAISSE SAISIR PAR LUI,
ET QUE JE LE MANIFESTE, A MON TOUR, DANS UNE CAPACITE
D'AUTANT PLUS GRANDE D'AIMER MES FRERES ET SOEURS,
COMME TU NOUS AS AIMES, TOI QUI NOUS AS AINSI REVELE
A QUEL POINT LE PERE T'AIME AU DELA DE
TOUT CE QUE NOUS POUVONS IMAGINER. AMEN.
Tag(s) : #TEXTE LITURGIQUE DU JOUR et son Commentaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :